jeudi 5 mai 2011

André Messager, solo de concours pour clarinette et piano


André Messager est un compositeur et chef d'orchestre français né en 1853 et mort en 1929.
Comme compositeur, on lui doit principalement des musiques de ballets (Les deux pigeons en 1886), des opérettes et des opéras bouffes (Véronique en 1898, Monsieur Beaucaire en 1919).
Il est le chef d'orchestre qui créa Pelléas et Mélisande de Claude Debussy.
A l'Opéra de Paris (dont il fut co-directeur de 1908 à 1914), André Messager fit représenter la Tétralogie de Wagner ainsi que Salomé de Richard Strauss.

Le solo de concours d'André Messager (pour clarinette avec accompagnement de piano) a été écrit pour le concours du Conservatoire de Paris de l'année 1899. Le professeur était Cyrille Rose. Louis Cahuzac remporta le 1er Prix (à l'âge de 19 ans).

Le "solo de concours", aux éditions Evette & Schaeffer

Voici quelques indications issues d'une tradition qui se transmet en France.

L'une des grandes controverses agitant le microcosme des clarinettistes concerne la dernière note de la mesure 16. Ré bécarre ou ré dièse?:

Dans la théorie de Danhauser (parue en 1872), il est spécifié que l'effet d'une altération accidentelle "se continue sur toutes les notes de même nom qui se trouvent dans la même mesure". D'après Danhauser, le ré serait donc dièse, à moins que le bécarre n'ait été oublié à l'édition, comme pourrait le laisser supposer le mouvement de la basse du piano qui est do dièse en début de mesure (ré# en si bémol), puis devient bécarre sur le dernier temps. 
Ulysse Delécluse (qui fut professeur au Conservatoire de Paris de 1948 à 1978), joue le ré bécarre dans l'enregistrement gravé avec Jacques Delécluse en 1954.

Voici quelques respirations qui pourront vous être utiles:


Dans l'exemple suivant, la respiration imprimée (après le ré) n'est pas correcte. Suivez celle indiquée ci-dessous, et notez la tradition de faire un point d'orgue sur le do# qui la précède:

Faites de même sur le ré de l'exemple suivant:
Dans la suite de la cadence, les nuances imprimées sont peu claires... je les ai repositionnées dans l'extrait suivant.
Notez le do bémol dans la première descente, et veillez à bien jouer toutes les notes dans la deuxième descente (notamment le do):

Pour la fin de la cadence, voici la place traditionnelle de la respiration. Vérifiez bien les altérations de la montée en croche:
Notez les articulations manquantes dans les éditions Leduc:

et une proposition facultative de respiration:
ainsi que pour le final:
Les exemples sont extraits des éditions Leduc

Aucun commentaire:

Publier un commentaire