lundi 24 août 2009

Toute musique nécessite l’alternance de phases de tension et de détente, qui lui est inhérente sur le plan mélodique, dynamique ou formel.

L'expression est la mise en valeur des sentiments qui, sur le plan musical, s’articulent autour de la mélodie, du rythme et de l’harmonie.

Elle consiste dans la traduction des sentiments et des impressions, à l’aide de certaines modifications caractéristiques de ces 3 aspects du discours musical :

-dynamique : procédé expressif de la mélodie (nuances, articulations et accentuations: renforcement, atténuation, accroissement ou diminution progressive du son...)

-agogique (du grec agogos, "qui conduit": d'où la notion de "direction de la phrase"): procédé expressif du rythme (précipitation, ralentissement, interruptions régulières ou irrégulières…tension/détente, calme/agitation)

-modulation : procédé expressif de l’harmonie (clarté/obscurité qui conduit à un travail sur la couleur, la texture du son).


On appelle tuilage la manière dont 2 phrases s’enchaînent.
La courbe d’expression comprend la tension (arsis, élan) et la détente (thésis, retombée), soit anacrouse, métacrouse et désinence.

Le sommet d’intensité s’appelle
« climax » ou acmé.


Pour chaque phrase vous devez décider du phrasé, des nuances, ainsi que de la qualité de l'articulation et du son.

Souvenez-vous que, pour paraphraser Boileau, ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, et les notes pour le dire arrivent aisément.

Dans le jeu, soyez éloquents afin que la musique soit vivante, contrastée, expressive et entendue comme telle!



Dessin d'Hoffnung

Aucun commentaire:

Publier un commentaire